Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Morphée dans tous ses états

Morphée dans tous ses états

Dormir et rêver... Quoi de plus naturel ! Et pourtant chaque nuit des milliers de personnes vivent un enfer... Conseils, nouvelles techniques, humeur du moment, films, nouvelles, BD, dessins,événements, tout ce qui concerne le sommeil est dans le blog du Réseau Morphée.

Dormir... à deux?

Vous êtes du matin ou du soir… Pas toujours facile quand « l’autre » ou les autres, conjoint, ami, pacsé, parents,  ont un autre rythme. Incompréhension, jugement de valeur, agacement…

Mais vous êtes vous déjà demandé si vous aviez un frère siamois  (une sœur siamoise) qui dépend totalement de vous, comme vous dépendez de lui (ou d’elle),  comment vous réagiriez si l’autre était dans un rythme très différent. Est-ce supportable ? Comment peut-on faire avec ?

A votre réflexion…

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

SRP 27/10/2007 08:47

En effet! Avant de voir cette vidéo, je ne m'étais jamais posé la question d'une telle dualité possible. Il faut sans doute, dans cette sittuation bien évidemment exceptionnelle, être tout le temps dans le compromis sous peine de blocage rapide de la situation.  Les politiques pourraient y voir un modèle de réfléxion expérimental pour notre pays qui fonctionne dans le bipartisme permanent, hélas assez peu consensuel!

Francky 26/10/2007 16:57

Ô bichettes !J'avais quelques réponses avant de voir le clip mais à partir de maintenant j'arrête de me plaindre...Au final je suis un chanceux.Gros bisous mes chéries ♥

sieglind la dragonne 26/10/2007 07:50

Pas évident ! Surtout que la... siamoisité (si on peut dire) de ces deux gamines et très importante ! Quand on n(a qu'un lien par le côté ou un bout de chair, on peut encore penser avoir un sommeil séparé mais là...deux têtes sur le même corps... sacré boulot de concerssions mutuelles !!!Bises vous deux et je file (j'ai d'ailleurs dérangé dragon hier en me couchant "un peu" plus tard que lui... désolée ! hé, hé)