Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Morphée dans tous ses états

Morphée dans tous ses états

Dormir et rêver... Quoi de plus naturel ! Et pourtant chaque nuit des milliers de personnes vivent un enfer... Conseils, nouvelles techniques, humeur du moment, films, nouvelles, BD, dessins,événements, tout ce qui concerne le sommeil est dans le blog du Réseau Morphée.

Valse avec Bachir (Waltz with Bashir)

Film d’Ari Folman -2008


Un film pour somnologues…. Superbe, poignant, original. A voir détendu, en dehors de toute période dépressive !

Tout débute pour Ari par des cauchemars répétitifs toutes les nuits : il voit une meute de 26 chiens inquiétants et très agressifs (qui ressemblent étrangement à des loups, l’homme au loup de Freud semble tout proche) qui viennent jusqu’à lui en cassant tout sur leur passage. Il rattache ce cauchemar à la période de guerre où il a participé à l’occupation de Beyrouth au moment des massacres de Sabra et Chatila. Mais il n’a aucun souvenir… D’où son retour sur le passé, au travers du témoignage de ses compagnons qui lui apportent,  par flash,  un éclairage de sa mémoire qui peu à peu se reconstitue. Les souvenirs sont crus, durs, c’est la guerre pour des gamins de 19 ans qui viennent de quitter leur mère. Comment réagir face à l’horreur ? Mécanisme de clivage et se mise à distance  de la réalité, comme au travers d’une vision photographique des événements ou refoulement des faits ? Réaction narcoleptique de son copain qui décrit une chute par terre avec endormissement et hallucinations dès qu’il a une émotion forte.

Les mécanismes psychologiques décrits sont les vrais mécanismes mis en jeu dans des situations traumatiques de ce type.

La mise à distance de la réalité par la technique d’animation choisi par Ari soulage le spectateur jusqu’au 5 dernières minutes, où les images d’archives se substituent au dessin,  plongeant la salle dans l’horreur, réveillant un flash de souvenirs collectifs.

C’est très efficace comme démonstration. Le traitement du sujet est très fort émotionnellement, empreint d’ une poésie triste,  soulignée par une musique superbe.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

sieglind la dragonne 12/09/2008 07:19

j'ai voulu y aller, j'ai loupé le truc (de plus, j'étais la seule intéressée dans la tribu, j'aurai dû suivre mon instinct et y aller)J'attends d'en avoir l'occasion (ou bêtassement d'attendre la sortie à la location... faudra être patient...