Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Morphée dans tous ses états

Morphée dans tous ses états

Dormir et rêver... Quoi de plus naturel ! Et pourtant chaque nuit des milliers de personnes vivent un enfer... Conseils, nouvelles techniques, humeur du moment, films, nouvelles, BD, dessins,événements, tout ce qui concerne le sommeil est dans le blog du Réseau Morphée.

Etes-vous somnolent ?

Commençons notre parcours en décelant éventuellement une somnolence...

 

Questionnaire de Somnolence d'Epworth

Afin de pouvoir évaluer chez vous une éventuelle somnolence dans la journée, voici quelques situations relativement usuelles, où nous vous demandons d'évaluer le risque de vous assoupir. Aussi, si vous n'avez pas été récemment dans l'une de ces situations, essayez d'imaginer comment cette situation pourrait vous affecter.

 

Pour répondre, utilisez l'échelle suivante en choisissant le chiffre le plus approprié pour chaque situation :

0 = aucun risque de somnoler ou de m'endormir
1 = faible risque
2 = risque moyen
3 = fort risque


Situation
Risque de m'endormir
 
0
1
2
3
 

Assis(e) en train de lire

 

En train de regarder la télévision

 

Assis(e), inactif(ve) dans un lieu public
(cinéma, théâtre, réunion)

 

Comme passager(e) d'une voiture
(ou transport en commun)
roulant sans arrêt pendant une heure

 

Allongé(e) l'après-midi lorsque les circonstances le permettent

 

Etant assis(e) en parlant avec quelqu'un

 

Assis(e) au calme après un déjeuner sans alcool

 

Dans une voiture immobilisée depuis quelques minutes

 

 


Alors ? Somnolent ??

Si oui, savez-vous pourquoi ??

Quelques réponses dans les prochains articles...

 de la part de KANT! - Ben oui, je m'amuse un peu dans ce sombre WE! - Si vous ne savez pas pourquoi vous êtes somnolent on va essayer de vous expliquer!

Si en revanche, vous faites n'importe quoi avec votre sommeil, faut pas s'étonner

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

KANT 16/02/2006 15:46

POur Jean Louis, la narcolepsie fait en effet partie des maladies qui contre-indiquent la conduite automobile dans la mesure où elle n'est pas traitée. En revanche lorsque la personne est sous traitement efficace, la conduite est autorisée. C'est la commission médicale du permis de conduire qui statut sur les éléments médicaux.
Et vous avez raison de garder espoir car de nouveaux traitements sont en cours d'évaluation. Courage!

jean-louis 16/02/2006 15:05

Au petit teste de la somnolence j'obtient 22, je conduit par obligation (le trajet travail,maison).
Il faut dire aussi que je suis narcoleptique sans oublier la cataplexie, se qui fait beaucoup de risque à la foi ! pour moi mon permis c'est pouvoir aller au travail, donc de subvenir au besoins de ma petite famille ! c'est aussi socialement très important de pouvoir se débrouiller seul. J'ajouterai que, moralement, psicologiquement, je me demande si je pourrais supporter d'etre assisté pour pouvoir sortir de chez moi ! J'ai parfois envie de pleurer lorsque les crises de cataplexie arrivent mais cette "saltée"de maladie m'empêche même de le faire. Ecrire ces quelques lignes est déja dfficille. Bientôt de nouveaux examens, alors je garde espoir...!

ann 27/09/2005 19:52

21 mais c'est pas grave parce que je ne conduis pas parce que je sais que je ne suis pas en état.je ne risque même pas une voiture à pédales.

Patsy 24/09/2005 22:40

J'ai remis mon vrai pseudo.
Cela me dérange de voir mon nom et prénom en ligne. Et puis tant pis de toute façon, c'est trop tard.
Tu as raison, je crois que je vais retourner voir un autre neurologue car pour le moment la fatigue est très dure à gérer surtout que je travaille, j'aime trop ce que je fais, et je ne veux pas arrêter, j'aurais l'impression de mourir un peu.
J'ai besoin de cela pour me sentir "normale"
Alors, haut les coeurs et que la fête continue.
Bon courage à tous les "paresseux" puisque on nous considère souvent ainsi

KANT 23/09/2005 16:11

L'hypersomnie est de diverse origine. Les causes neurologiques en font parti!Il se peut que ce soit votre cas.
Vous n'avez vu qu'une fois le neurologue,vous pourriez le revoir (ou demander un autre avis médical spécialisé) et en tous cas, ne pas rester sur cette interrogation à laquelle nous ne pouvons répondre hors du contexte.