Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Morphée dans tous ses états

Morphée dans tous ses états

Dormir et rêver... Quoi de plus naturel ! Et pourtant chaque nuit des milliers de personnes vivent un enfer... Conseils, nouvelles techniques, humeur du moment, films, nouvelles, BD, dessins,événements, tout ce qui concerne le sommeil est dans le blog du Réseau Morphée.

Les paralysies du sommeil

 

Expérience étrange et perturbante, qui se traduit par une paralysie de tous les muscles à l’exception de ceux qui commandent la motricité oculaire. Cette paralysie survient au cours de la transition du sommeil à l’éveil, soit à l’endormissement, soit plus fréquemment lors d’un éveil.  Sensation le plus souvent isolée, mais parfois associée à des hallucinations angoissantes, cette expérience est vécue généralement sur un mode très anxiogène.

 

« J’ai connu des expériences de paralysie du sommeil survenant au réveil, le plus souvent d’une sieste. Le scénario est toujours le même : je ne peux ni bouger ni parler, j'ouvre les paupières quelques secondes, avec le désir de redresser mon corps, mais je suis paralysé, aucun son ne sort de ma bouche, aucun mouvement n’est possible, aujourd'hui ça a duré au moins vingt minutes. Entre inconscience et conscience, j’ai tenté d'appeler à l'aide car je n'étais pas seul dans l'appartement,  je criai mais aucun son ne sortais, je voyais mon corps se redresser mais en fait il ne l'était pas, j'étais totalement paralysé. Vingt minutes terribles où le corps plonge, revient, replonge, revient...Impressionnant !!!J’ai finalement repris conscience claire quand  on a fait irruption dans ma chambre. Mon esprit a reprit sa lucidité,  et en me tenant au draps,  j'ai réussi à me redresser tans bien que mal. Entre hallucination d'hurlement, de coma, de rêves,  c’était atroce ; une sensation de paralysie totale jusqu'a la parole, insupportable ! Je me  lève ensuite  les jambes en coton et je mets bien une demi heure avant de retrouver une lucidité normale. » D'après le témoignage de Cédric.

 

Il est difficile de dire exactement quelle est la fréquence de ce symptôme dans la population. Une enquête chez des adolescents ayant reporté une fréquence de 25%, alors qu’un travail antérieur aurait retenu le chiffre de 4% seulement. Le plus souvent ces paralysies sont isolées, et ne s’intègrent dans aucune autre pathologie. Dans quelques cas rares, c’est un signe associé à une maladie qui s’accompagne d’accès de sommeil très gênants, la narcolepsie.


Bien que très angoissant, ces symptômes ne sont pas inquiétants. Il n’y a pas de risque lié à ces accès.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Anne d'Amico 28/04/2010 22:31



Bonsoir,


A-t-on déjà pratiqué un électroencephalogramme ou une autre méthode d'investigation pour connaître d'où venait cette pralysie du sommeil?


J'en suis atteinte depuis 1 1/2 an environ, et ça s'aggrave de plus en plus.... J'arrive à sortir de cet état, angoissant s'il en est, de plus en plus tard, j'ai maintenant des hallucinations
sexuelles et c'est vraiment terrifiant, croyez-moi! J'en arrive à avoir peur d'aller me coucher, je me emts au lit vers minuit, une heure du matin, quand je ne peux vraiment plus tenir les yeux
ouverts, et j'ai terriblement peur qu'un jour, je ne puisse plus du tout me libérer de cet état là.... Je n'arrive plus à me réveiller toute seule, il faut que mon mari ou mes enfants viennent me
secouer...


Je suis allée voir un neurologue qui m'a prescrit du Tofranil. J'en suis à 2 comprimés et je pense que bientôt, il va falloir que je passe à 3... Est-ce que cela peut s'arrêter comme c'est venu?



SRP 29/04/2010 08:13



Bonjour Anne,


On sait expliquer les mécanismes des paralysies du sommeil, ce serait la persistance de l'hypotonie qui existe dans le sommeil paradoxal qui se continue à l'éveil et qui explique aussi les
sensations de rêves ou cauchemars réveillés que la personne perçoit, ou plus rare, ce que vous percevez sur le plan sexuel. En effet lors du sommeil paradoxal il y a les 3 composantes:
l'hypotonie, le rêve et une érection (chez l'homme pour le pénis, mais du clitoris chez la femme).


En revanche vous dire s'il y a eu des enregistrements en laboratoire de ces différents phénomènes, je ne sais pas. C'est un phénomène aléatoire, non contrôlé par la volonté donc je ne suis pas
certaine. Je me renseigne.


Cordialement



psychoreve 04/09/2009 07:25

Bonjour,nombre d'internautes expriment leurs angoisses face à ce phénomène inconnu pour eux sur les forum Doctissimo par ex. (et il y  tjs un intervenant qui les renvoie à une définition sur Wikipedia).

Morphee 05/09/2009 22:45


Ils pourront les renvoyer sur le blog de Morphée :)