Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Morphée dans tous ses états

Morphée dans tous ses états

Dormir et rêver... Quoi de plus naturel ! Et pourtant chaque nuit des milliers de personnes vivent un enfer... Conseils, nouvelles techniques, humeur du moment, films, nouvelles, BD, dessins,événements, tout ce qui concerne le sommeil est dans le blog du Réseau Morphée.

Dormir : une histoire de rythme

 

 

 
 
Claude Gronfier  Conférence à la Cité des Sciences
           Mardi 6 mars 2007, 18h30

Claude Gronfier,
chronobiologiste, chercheur
Département de chronobiologie humaine, Inserm U846, Lyon
 
Le sommeil est loin d'avoir livré tous ses secrets. On sait qu'il est indispensable à la vie puisqu'on le retrouve dans l'ensemble du règne animal : chez les oiseaux, les reptiles, les poissons, les mammifères et même les insectes.  Sa structure, sa durée, sa place dans la journée ne sont pas les mêmes chez tous les animaux. Certains sont diurnes et dorment la nuit, d'autres sont nocturnes et dorment le jour, certains sont crépusculaires et dorment un peu le jour et un peu la nuit. On observe aussi des différences chez l'Homme. Certains d'entre nous sont des petits dormeurs, d'autres des marmottes, certains sont des couche-tôt, d'autres des lève-tard. Chez un même individu, le sommeil se modifie au cours de la vie, depuis l'enfance à la vieillesse en passant par l'adolescence. Notre horloge biologique est au cœur de ces phénomènes. Dormir est une histoire de rythme. L'horloge biologique est le chef d'orchestre. Dans certaines situations de la vie courante et certaines pathologies, la belle symphonie devient cacophonie et le sommeil se dégrade. Resynchroniser l'horloge (luminothérapie) est un instrument prometteur.
 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

S Royant-Parola 09/03/2007 00:08

Après la phase "nous ne savons pas à quoi sert le sommeil",  nous pourrions dire maintenant dire "nous ne savons pas exactement comment agit le sommeil" mais ce qui s'y passe est fondamental. C'est à dire que nous sommes toujours incapable  de décrire dans le détail par quel mécanisme de tel ou tel stade du sommeil la mémoire se consolide, le métabolisme se régule, les défenses immunitaires se renforcent mais pourtant,  on sait maintenant que le sommeil est impliqué dans une régulation subtile de l'équilibre de notre corps et de notre esprit. Ceci étant lorsqu'on nous aurons percé tous les secrets du sommeil, nous aurons probablement compris tous les secrets de l'immortalité, mais nous ne serons probablement plus des êtres humains ;o)

le bateleur 06/03/2007 09:21

Heureux de t'entendre dire que le sommeil n'a pas livré tous ses secretsJe pense à ce numéro de la revue Triades (courant Steiner) qui avait pour titre "Pourquoi dormons nous" (avec pour citation en exergue "Les hommes, dans leur sommeil, collaborent aux évènements de l'univers" Héraclite)Ils y évoquaient (1957) les causes encore inconnues à ce jour (mais au notre n'en est-il pas un peu de même) du sommeilqui n'est pas tant lié que cela à la fatigue du corps(je te laisse rectifier ce qui serait approximatif voire pire dans mes propos)S'y trouvait une critique de l'hypnopédie...à propos, qu'en est-il de nos jours ?

Sieglind 05/03/2007 08:13

Bin oui, mais c'est à la cité des Sciences pfff ! Pas le temps d'y aller avec tout ce que je dois faire hors blog (décidemment, ceux qui disent que je m'ennuie hors connexion, ils ne sont pas dans mes rangers hé, hé)Bises vous deux et je pense toujours aux dessins, pas d'inquiétude, mais il y en a une floppée et pas tous facile à scanner... je fouine.

Kant 04/03/2007 10:04

Il y a des moments de la vie où l'on saisit l'essentiel, pour finalement comprendre, qu'il n''y a pas grand chose d'important. L'absence, la disparition de l'autre, enfin d'un autre qui compte pour soi, est terriblement douloureuse. Le travail de deuil nous permet de faire la paix avec nous même pour retrouver l'énergie de vivre et le désir.Le jour où tu sentiras quelque chose en regardant ta psychothérapeute... Dis lui au-revoir et merci ;o). Tu seras guéris! STP ne va pas plus loin... Imagine, les titres dans la presse: "psychothérapeute,  une profession à risque..." . En fait pour être tout à fait honnête, dans les psychothérapies on parler beaucoup du désir, mais on passe rarement à l'acte. Cependant il y a quelques cas célèbres...Surtout pas normal.... On veut notre Fly comme d'hab': obsédé, provocateur... Et avec un coeur gros comme ça!

Flying Toxin 04/03/2007 09:37

Un mort a réveillé presque tous mes morts. Une surprise partie de morts impromptue, ça fait tempête sous un crâne, un boucan de tous les diables. Trés trés bruyants les morts parfois... tapage nocturne, diurne et trouble de jouissance garantie.
Alors je vais voir une dame (tu m'étonnes !)  trés propre sur elle, qui s'assoit avec un stylo et du papier et qui fait "mmh mmh" toutes les cinq minutes, histoire de pas s'endormir en écoutant les divagations du sieur moi-même. Pour une fois, rien de sexuel.
Dommage, elle a l'air d'avoir un beau Q. Je le regarde balancer devant moi quand elle me précéde mais aucune pensée impure ne fleurit. Ca va mal ...
Ou alors, je deviens normal ! Houla ! ca va trés trés mal ! ! !